PLAN FRANCE RELANCE

Afin de redresser rapidement et durablement l’économie française, un plan de relance exceptionnel de 100 milliards d’euros est déployé par le Gouvernement autour de 3 volets principaux : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Ce plan de relance, qui représente la feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays, propose des mesures concrètes et à destination de tous.

Résidence Grandmont à Tours

Résidence construite au sein du parc boisé de Grandmont dans les années 1960 composée de 8 bâtiments pour un total de 1074 chambres de 9 m2.

Taux d’occupation financier 2019 : 76,8% (moyenne académique : 82,2 %)

Explications : parc de logements important mais en surnombre par rapport au potentiel d’étudiants du site sachant que ce campus est en périphérie de la ville et que le CROUS dispose également d’une second résidence sur le même site (les Garennes dotés de  242 places)

Par ailleurs, un habitat qui n’est plus adapté aux standards de confort actuels (certains bâtiments sont encore dotés de sanitaires et douches communes).

Projet : rénové uniquement 5 bâtiments (projet déposé pour le CPER 2021-2027) et reconstitué l’offre des 3 bâtiments non réhabilités sur un (ou des) site(s) mieux localisé(s).

Depuis les années 60, ces bâtiments n’ont connu, outre les opérations d’entretien courant, que des travaux de mise en décence et de réaménagement de l’intérieur à des degrés divers entre 1998 et 2008.

Aucun bâtiment ne bénéficie d’une isolation thermique par l’extérieur complète (seuls certains pignons sont dotés d’une isolation mais pas aux normes actuelles) et les  toitures et huisseries ont au minimum 12 ans sachant qu’un certain nombre de menuiseries extérieures sont même d’origine (notamment portes extérieures).

Les bâtiments concernés par une réhabilitation seraient les bâtiments A, B, D, E et H pour un total de 672 chambres.

Le coût total de cette rénovation a été estimé à 25 millions d’euros (cf fiche CPER 2021-2027).

La partie prise en charge dans le cadre du plan de relance (9 085 556 euros) concerne la rénovation thermique et comprendra :

  • Isolation thermique par l’extérieur des façades
  • Isolation thermique par l’extérieur des toitures terrasses et planchers en contact avec l’extérieur
  • Remplacement des menuiseries extérieures par des menuiseries possédant un coefficient thermique élevé et un impact environnemental limité.

 

Restaurants Universitaires du campus d’Orléans-La Source

Le CROUS assure la gestion de 3 restaurants universitaires (comprenant des cafétérias en leur sein) ainsi que des cafétérias situées au sein des UFR sur le campus universitaire d’Orléans-La Source.

Les trois restaurants sont : Le Lac, l’Anatidé et le Forum pour un total de 1290 places assises après travaux

L’ensemble des points de restauration du site ont servi 577 247 équivalents repas en 2019 (1 904 914 euros de CA).

Le plan de relance va être une composante d’un projet plus ambitieux (22 614 037 euros au total) qui consiste à une refonte complète à la fois technique, structurelle et fonctionnelle de l’offre de restauration sur le campus d’Orléans prenant en compte le prochain déplacement de l’UFR DEG sur le futur campus Madeleine.

Ce projet qui traduit les orientations définies dans le cadre d’un schéma directeur de la restauration pour Orléans a fait l’objet d’un dossier d’expertise validé en 2019 et d’un premier financement dans le cadre du CPER précédent (2015-2020). Les études de programmation sont en cours de finalisation.

Les grands axes en sont :

– mise aux normes techniques des différents points de restauration

– mise aux normes des bâtiments

– adaptation de l’offre de restauration

– adaptation des capacités de production

Le plan de relance s’inscrit dans la mise en œuvre de l’axe « mise aux normes des bâtiments».

Le restaurant du Lac a été construit dans les années 1960, celui du Forum dans les années 1970 et celui de l’Anatidé dans les années 1990.

Aucune intervention sur l’enveloppe de ces bâtiments n’a été réalisée depuis leur construction respective hormis opérations d’entretien courant.

Ces bâtiments nécessitent donc une rénovation technique et thermique générale afin de réduire la consommation énergétique et l’émission de gaz à effet de serre ainsi que d’améliorer le confort des usagers et des personnels.
La part des travaux qui seront financés par le plan de relance (7 884 037 euros) sont donc :

  • Isolation thermique par l’extérieur des façades
  • Isolation thermique par l’extérieur des toitures terrasses et planchers en contact avec l’extérieur
  • Remplacement des menuiseries extérieures par des menuiseries possédant un coefficient thermique élevé et un impact environnemental limité.
  • Mise en place de protections solaires au droit des façades exposées (notamment sud)
  • Réfection complète des productions de chaleur, eau chaude sanitaire et ventilation
  • Mise en place de récupération de calories sur les productions de froid pour la production d’eau chaude sanitaire
  • Remplacement de l’éclairage des locaux par un éclairage de type led plus économique et d’une durée plus longue.

 

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !